SOUDAGE TIG DC ET TIG AC/DC

À l’inverse du soudage MMA, le soudage TIG utilise une électrode non fusible (en tungsten) pour conduire le courant électrique jusqu’au support et former un arc électrique. Le métal d’apport (la baguette) est ensuite placé dans le bain de fusion (sans rentrer en contact avec l’arc ou l’électrode) et fond afin de lier les pièces métalliques. Un gaz inerte (argon, hélium) est soufflé sur le bain de fusion tout au long du soudage afin de protéger le cordon de soudure de l’oxydation. Le soudage TIG offre 2 méthodes d’amorçage : par contact (TIG Lift) et par haute fréquence (HF). Pour cette dernière, à partir d’une certaine distance du point de soudure, un arc électrique se forme sous l’impulsion d’un courant électrique haute tension et haute fréquence. Le soudage TIG est un procédé plus lent mais capable de réaliser des soudures de très haute qualité.